Archives de la catégorie Un magazine à la main

Remarquez tout le glamour du titre. J’ai mis tout mon potentiel créatif au service de cette accroche, j’espère que vous apprécierez.

°

pantalon leo fait main 6

Patron : Fait-Main Mai 2014, pantalon F
Tissu : Jersey de viscose, La Maison des Tissus
Taille 38 pour un 40/42 du commerce

°

Pas grand chose à dire : c’est un pantalon très simple, auquel je n’ai apporté aucune modification.

°

J’ai quand même un touuuuuut petit quelque chose à ajouter 😀

Histoire de débriefer cette dernière cousette, so TWP.

L’objectif de départ était de coudre un pantalon avec lequel je pourrai aller travailler. Ce n’était pas gagné, car quand je suis rentrée avec le tissu sous le bras, mon amoureux l’a regardé, puis s’est interrogé :

Lui : « Tu vas en faire quoi de ce tissu? »

Moi : « Un pantalon 🙂 « 

Lui : « Pour porter quand?? »

Moi : « …? Euh… Tous les jours… »

Bref, ce n’était pas gagné d’avance, mais je pense effectivement le porter au travail.

Je ne suis pas satisfaite du tout de la couture de la ceinture par contre, ainsi que la surpiqûre des poches. Ca ne se voit pas, heureusement.

°

Chez moi, je n’ai pas la télé. Enfin, plus ou moins, puisque j’ai un poste qui ne fonctionne pas. Il m’arrive de regarder des émissions sur la tablette mais je ne suis pas très cliente. Alors, pendant mes vacances, je me rattrape. Et, grâce aux reines du shopping, j’ai appris que je faisais à peu près tout ce qu’il ne fallait pas faire…

D’après the coach en staaaïle du petit écran, pour les rondes, aux hanches larges, il faut éviter :

  • Les petits imprimés
  • Les plis au niveau des hanches

°

pantalon leo fait main 2

°

Sortez les cartons rouges, huez moi, flagellez moi à coups de pochettes à franges!

En tout cas, le tissu est fluide, et ça, a priori, c’est bien. Quoi qu’il en soit, je compte bien le porter.

Et puis, si j’ai bien compris, je devrais m’habiller dans un vêtement fluide, sans imprimé, tous les jours. Ca s’appelle un sac poubelle ça, non? 😉

Résumé :

Objectif de départ du vêtement : 5/5

Qualité de couture : 2/5

Dressing : 5/5

Confort : 5/5

Style : 4/5 (pour mon dressing qui a tout faux, je précise!)

°pantalon leo fait main 4

°

Un grand merci Sophie pour m’avoir dépannée des explications!

Heureusement que je n’avais rien à en dire de ce pantalon, hum, hum…

😉

 

Publicités

Par où commencer? J’y ai tellement cru à cette blouse qu’après m’être rendue compte que le rendu n’était pas à la hauteur de mes espérances, j’ai failli l’abandonner au bord de la route.

Je pensais vraiment avoir choisi le bon tissu, et le bon patron pour pouvoir la porter tous les jours.

J’étais donc au fond du chas quand j’ai enfin pu la porter (sans boutonnière) et que je me suis rendue compte que non, ce n’était pas le graal de mon dressing.

Je me suis dit que ce n’était plus la peine d’essayer, que décidément, je n’apprenais jamais de mes erreurs. Que je n’avais qu’à m’en tenir aux accessoires. Et blablabli et blablabla, oin oin.

C’était sans compter sur un vent de motivation clermontoise qui m’a poussé à coudre ces derniers boutons pour achever la blouse.

°

blouse venue la maison victor

Blouse Venue, magazine La Maison Victor n°1

Polyester acheté au marché de Sousse, Tunisie

(worldwilde sourcing 😉 )

°

Donc le bilan de cette expérience est que j’aurais sans doute pu prendre la taille en dessous, et qu’un voile de coton aurait été plus heureux. Donc rien de catastrophique.

Alors quand j’en aurai fini avec mon Nième déménagement, que j’aurai fini mon pantalon en cours, que j’aurai cousu une ou deux midinette, une datura, une sureau, un top pour aller avec la midinette, un bas pour aller avec la datura.

Ah non, pardon, je n’avais pas fini ma phrase, je reprends : quand les poules auront des dents, je me ferai un plaisir de faire une blouse venue tout comme il faut 😉

°

blouses venues la maison victor n°1

Duo de blouses Venue avec Salterele

unnamed (1)

°

On ne rigole plus, en ce moment, sur la blogo. Oui, car l’heure est grave. L’heure est au… Bilan.

Le TWP a pris ses quartiers dans la blogosphere, dans nos dressings, dans notre inconscient.

Et moi aussi, je suis atteinte. Je sais maintenant que je suis une mutante. Une mutante mi-voluptueuse, mi-absolue. Je fais des recherches compulsives sur quelles couleurs doivent composer ma garde-robe, quels patrons choisir, quelles pièces associer.

Mais avant de se prendre au sérieux (…), une petite mise à jour.

Technique

2014-02-28 18.07.01 (2)

° Tissu Mathûvû, Lyon – cordelettes, mercerie rue Raugraff, Nancy – Patron Burda juin 2011 106B °

Modif : 

J’ai cousu deux cordelettes satinées noires au point zig zag, de deux diamètres différents.

Débrief :

Bien que très souvent porté (j’adore l’imprimé!), ce top est trop court. Et je fais moins d’1,60m! La prochaine fois je le rallongerai, car c’est un très bon basique. Et l’avantage, c’est qu’il demande très peu de tissu.

°

A venir : la blouse venue, so TWP 😉

Attend, mais je viens de penser à un truc…

Si on fait le calcul, cette tunique est la 3eme « blouse » de l’année, elle correspond donc à celle de mars. Et étant fin juin, soit la moitié de l’année…

Ah oui, oui, je suis à la bourre pour les 12 blouses de 2012.

🙂

°

°

En tous cas, avec ce nouveau top,  je comprends (enfin) l’expression de Christina « pas de rayures horizontales sur les filles rondes ». Je croyais que c’était une coutume locale, que ça ne s’appliquait qu’aux brésiliennes quoi.

Eh bien non, non, non, mesdemoiselles, mesdames, j’ai testé pour vous l’effet +6,300kg sans toucher à un gâteau au chocolat!

°

Allez, passons aux réjouissances!

😉

°

Technique 

°

Tunique B – Fait Main Décembre 2011

Réalisée en jersey du marché du lundi à Lyon presqu’île, coupon donné! par un gentil commerçant.

J’ai choisi de tailler les froufrous dans le biais d’un satin noir, ce qui avec le recul n’était pas une très bonne idée. Le droit fil aurait été largement suffisant.

°

Alors modifs :

  1. J’ai recousu une bonne partie de l’emmanchure. Pas que ça me dérange que l’on puisse me faire une échographie abdominale sans enlever mon T-shirt, pfff tu parles, non, c’est un choix purement stylistique…
  2. J’ai froncé la couture des épaules. Avec le tombé du jersey, ça ne rendait rien du tout sinon.
  3. J’ai cousu une sorte de patte noire sur le devant pour mettre en exergue le motif marin.
  4. Je n’ai pas posé de bouton à l’arrière, juste un clou pour tenir tout ça.

°

°

Voilà rien de compliqué en soi. Je me demande ce que ça donnerait tout en satin, si ça tombe mieux.

 

Je vous remets le lien pour la couture du jersey.

°

Je vous laisse avec mon gros coup de coeur, Cold Specks, The Mark :

°

 °

Bisous à vous qui passez par là!

Tellement écoutée… Angus&Julia Stone – paper aeroplane (2007)

°

J’ai sorti mes clous de leur planque. J’ai perdu plusieurs fois le même ongle. J’ai mis des bordures de dentelle et de pompons aussi. Ca ne va pas ensemble. J’ai adoré ce jersey en faisant l’ourlet. L’ai détesté en faisant la bordure d’encolure. J’ai mis du temps à la faire. J’ai mis du temps à la mettre en ligne…

°

12 blouses en 2012

°

Technique

Burda 2010 – T-shirt 129

Très simple puisque 3 pièces seulement.

Hyper ample. Encore plus que d’habitude. Pour un rendu proche de celui du magazine, tabler sur 2 tailles en dessous de sa taille habituelle à mon avis.

Pour coudre l’encolure

Pour coudre du jersey

°

°

°

Le soir su 31, le constat a été rapide et cruel : ma penderie ne compte qu’une robe comment dire… « de sortie ». Vous savez, ces robes que l’on garde pour des occasions spéciales quoi.

Alors, après avoir fait le tour des patrons que j’avais sous la main, je me suis lancée dans un modèle Simplicity.

°

Et c’est tout à fait le type de modèle qui aurait zéro chance de retenir mon attention dans une boutique de fringues!

Clairement, impossible de me voir partir en cabine avec une robe mouli-moulante de ce type à la main.

Il me faudrait un masque de Batman, et une excuse genre « non, mais je l’apporte à ma copine qui est déjà dans cette cabine là… Oui, la vide… »

°

°

Et pourtant, j’ai hâte de faire son baptême de sortie du placard.

Comme quoi, je peux me mettre des barrières inutiles des fois!

°

Technique

Quelques modifs : … euh non, appelons un chat, un chat… Quelques simplifications :

1. Pas de fermeture éclair, tu passes ta tête et pis c’est tout.

2. Pas de revers de manche, ça sert à rien.

3. Pas de parmentures, c’est casse-bonbon, j’ai mis du biais à la place.

°

°

Pour le debrief du patron, ça donne :

1. Mettre vos lunettes, et retrouver votre âme d’enfant en se rappelant des labyrinthes que l’on s’amusait résoudre. Très utile pour déchiffrer la planche…

2. Out les complexes, ça taille large, donc on prend une à 2 tailles en-dessous de celle que l’on porte. (un 38 coupé pour un petit 42 effectif pour une coupe proche du corps)

3. Pour ne pas brouiller l’effet origamique (? ça se dit ça?) du patron, je conseille un tissu uni qui mettra plus en valeur l’originalité de la coupe.

°

Tissu du marché (Lyon lundi matin) qui a dû me coûter, allez, 3 euros le mètre

Patron : croisement du modèle 10 et 12 du magazine Tendances couture n°3

Je ne parle pas italien, mais je vous parle encore de mon chemisier de La Mia Boutique.

Celui qui selon moi était monté à l’envers il y a quelques mois, et qui est apparue juste trop petit depuis.

Donc oui, les pinces sont parfaites,… et non les tailles italiennes ne sont pas les mêmes que les françaises (ce qui, selon des sources plus ou moins confirmées, serait mon problème avec ce chemisier)

😀

Preuve en images, pourries (on fait ce que l’on peut) :

°

Je saurai que pour les patrons de La Mia Boutique, je dois rajouter au moins 2 tailles malgré le tableau de mesures… pas flatteur tout ça!

°

°

C’est joli porté ouvert de toutes façons.

Oui, c’est bien aussi.

Mais oui.

°

Rappel du modèle initial :

°

C’est sûr que si elle fait du 38, je fais quelque chose comme du 72

😀

°

Ma boutique, idées à coudre, chemisier n° 19

°

Ce modèle m’avait tapé dans l’oeil à l’achat du magazine, et le défi qu’a lancé Cindy m’a convaincue d’achever le modèle.

Je n’ai fait aucune modification, et la robe est très agréable à porter.

Bon le tissu est un peu transparent… mais, de toutes façons, je l’ai faite pour traînouiller à l’appart.

°

°

Quand j’aurai pris quelques couleurs ça devrait aller mieux quand même…

°

°

Burda couture facile printemps été 2011

modèle 2 H

tissu mondial tissu

modèle initial :

Robe parfaite pour buller sur la terrasse!

°

On s’est fâchées.

C’est parti de rien. Un malentendu, comme souvent.

Ça l’a remuée, les nerfs ont lâché… Et paf, le bouton de réglages des points se fait la malle, impossible de régler correctement la tension… J’ai cru que c’était le début de la fin.

Oui, ma machine a cru que j’en cherchais une autre et s’est mise à disjoncter. Elle a dû voir par dessus mon épaule que je regardais des sites de machines à coudre… Alors que je jetais juste un œil pour trouver une surjeteuse à louer.

Enfin, j’ai quand même réussi à la raisonner, et l’on s’est réconciliées.

°

Attention séance photo… très inspirée… mouarf mouarf mouarf

°


°


°

Ah ben j’avais prévenu hein! Faut bien rigoler un peu.

°

Tunique K du Fait Main d’Octobre 09

Tissu Liberty Tatum, 1000Mercis – 3m de passepoil noir, MT

EDIT : La photo de la blouse, rien que la blouse :

Retour à Burda.

C’est suite à cet article d’une souris (ou d’un dressing, selon l’angle de lecture) que j’ai fondu pour le burda de mars dernier. J’avais tenu jusque là (depuis le mois de novembre!!! Enfin, y avait bien eu un Boutique et un Fait Main entre-temps, pour tenir), mais je voulais aussi un joli haut en popeline. J’achetais donc sur le champ le magazine en question.

Dans l’exitation du moment, je me suis donc mise au travail… 6 mois plus tard.

Recopiage patron : ok

Découpe tissu : ok

Première lecture des explications : Deuxième lecture des explications : Troisième lecture des explications :

Deux solutions : soit la personne qui les a rédigé détient un grand savoir de la couture qui outrepasse toute logique car c’est un génie, soit elle a eu un grave traumatisme dans sa petite enfance. J’hésite encore.

Je fais donc sans, et ça donne ça :

°

Bon, voilà, pas sûre qu’elle ne voit la lumière du jour celle-là… Le tissu n’était pas tout à fait adapté, enfin rien ne semble adapté en fait.

Et de face, c’est encore pire :

°

°

C’était un tissu pour tester des patrons… heureusement!