Archives de la catégorie Une robe par mois!

Retour à Burda.

C’est suite à cet article d’une souris (ou d’un dressing, selon l’angle de lecture) que j’ai fondu pour le burda de mars dernier. J’avais tenu jusque là (depuis le mois de novembre!!! Enfin, y avait bien eu un Boutique et un Fait Main entre-temps, pour tenir), mais je voulais aussi un joli haut en popeline. J’achetais donc sur le champ le magazine en question.

Dans l’exitation du moment, je me suis donc mise au travail… 6 mois plus tard.

Recopiage patron : ok

Découpe tissu : ok

Première lecture des explications : Deuxième lecture des explications : Troisième lecture des explications :

Deux solutions : soit la personne qui les a rédigé détient un grand savoir de la couture qui outrepasse toute logique car c’est un génie, soit elle a eu un grave traumatisme dans sa petite enfance. J’hésite encore.

Je fais donc sans, et ça donne ça :

°

Bon, voilà, pas sûre qu’elle ne voit la lumière du jour celle-là… Le tissu n’était pas tout à fait adapté, enfin rien ne semble adapté en fait.

Et de face, c’est encore pire :

°

°

C’était un tissu pour tester des patrons… heureusement!

Publicités

Il me fallait une robe blanche. C’était impératif, ça faisait trois étés que je pensais refaire une robe Rykiel sur laquelle j’avais flashé… Mais voilà, rien n’y fait… Il me faut toujours du noir.

Adieu Sonia…

°

°

Bon à plat, ça va encore, mais portée…

°

°

Elle est trop large, et l’encolure… ça se passe de commentaire.

J’ai voulu écarter toute difficulté en cousant l’encolure sans rentré, mais le résultat n’était pas du tout satisfaisant.

J’ai dû m’y résoudre… Il fallait tout reprendre 😦 Donc aurevoir robe de mai :

°

°

Grâce à son aide, j’ai pu me sortir de ce mauvais pas, et réussir mon col. Merci, merci! Bon ce n’est pas encore bien plat, mais ça vient certainement de ma coupe de tissu.

Et c’est grâce à ce tuto que j’ai blousé le bas en faisant des smocks.

°

Alors vous en pensez quoi? Vous votez V1 ou V2?

°

°

Et l’été prochain, c’est sûûûûûr j’aurai ma robe rykiel, complètement passée de mode d’ici là 🙂

°

Moins d’une heure pour réaliser ce haut smocké en jersey. Parfait pour les vacances!

°

°

On peut considérer que c’est ma robe d’avril 🙂

Il est réalisé dans une chute de tissu, et pour cause :

°

L’idée, c’est de se fixer un objectif d’utilisation des tissus pour lesquels nous avons déjà craqué avant de retourner dans un magasin de tissu.

Mon challenge? Utiliser la moitié des tissus pour vêtements et pour sacs que je possède déjà avant de racheter du tissu. C’est à dire que je voudrais que 4 de mes boîtes de tissus se vident de moitié.

°

En réalité, il y a bien 8 boîtes occupées par la couture. Mais pour ma défense, il y en a une avec les accessoires, une avec des chutes, une avec de vieux vêtements que j’ai abîmé mais que je ne peux pas jeter, et une autre avec de la vlieseline, du molleton, etc. Donc celles ci ne comptent pas vraiment, si?

C’est parti pour les 4 boîtes qui deviennent 2!

°

Portée avec un jupon noir… parce que bon je l’ai bien rabotée en toute fin de couture…

°

La voilà, sur le fil. Un brin rock, malgré sa coupe on ne peut plus classique. Ourlet fini à la surjeteuse.

Pour les modifications par rapport au patron de base, j’ai repris les pinces, mais je pourrais faire mieux. J’ai testé le patron dans un tissu tissé, et non un jersey, du coup le tombé est bien différent.

Et pour le temps passé dessus, c’est un record personnel! Le tissu se coud tout seul, le patron ne présente pas la moindre difficulté… même plus l’impression d’être un escargot!

Je n’ai pas encore pris le temps de faire des photos de la robe portée. Ca viendra sûrement.

°

° Robe A – livre japonais : Simple tunique and one piece °

Taille M

La voilà ma robe de févriiiiiiier!

Juste à temps 😀

°

°

– Rhooo ça va on va pas chipoter… –

°

°

Ma première réalisation japonaise!

J’aime bien, mais j’ai dû pas mal retailler pour une coupe qui reste, au final, approximative.

°

°

Double épaisseur de voile de… ben de « je sais pas quoi », ça ressemble pas à du coton.

Bref, en tous cas, c’était pas cher 🙂 et en plus, ça trainait dans mes boîtes depuis plus d’un an… et hop un peu de destockage!

Sinon il s’agit de la D du « Simple Ni Kikonasu Tunique and one piece » (d’après les japan couture addicts, hein, aucune certitude là dessus…).

Je vous raconte pas le temps que j’ai pris à choisir ce bouquin! Je les ai tous fait un par un. Plusieurs fois. Et quand je suis tombée sur celui-ci, ça a été la révélation! Je ne l’avais vu nul part et pourtant quasiment tous les modèles me plaisaient.

Une fois la commande passée, je me suis rendue compte qu’en fait, lui aussi, il avait déjà fait le tour de la blogo…

Karen nous avait invité à la suivre pour se coudre une robe par mois… J’ai accepté de relever le défi, et à en croire la longueur de la liste des participantes, on va en voir des robes cette année!

°

°

Modèle tiré du même Fait Main que pour mon Tshirt noir. Il s’agit d’une tunique, rallongée en robe.

° Fait Main Octobre 2009 / Tunique K °

°

Ca avait l’air très large, du coup j’ai coupé un 38 pour une taille effective de 40. C’est pas mal comme ça.

Comme modification, j’ai rallongé la tunique en robe, et cousu des plis religieuses pour la finition.

°

°

Mais je suis déçue du résultat! Surtout avec le temps que j’ai passé dessus. – Je vous assure, ça m’arrive d’être contente de ce que je fais, si, si –

D’abord, il y a des petits couacs par ci par là au niveau des finitions, mais la qualité du tissu y est aussi pour quelque chose (1 euro le mètre, on ne peut pas trop en demander non plus…).

Et le choix du tissu, fait que, bon, soyons honnêtes, on dirait une chemise de nuit! 😀

J’avais peur que ça soit trop décolleté, mais j’avais pas mal de marge en fait… J’aurais dû descendre plus le col.

Et puis, si je ne fais pas attention, elle se met n’importe comment :

°

°

Conclusion : à refaire avec un tissu plus approprié, et avec l’expérience, ça devrait le faire.

Je vais d’ailleurs peut être recouper celle-ci en tunique… à voir.