Archives de la catégorie Cuisine

IMG_2502

°

smiley lapin Voilà de quoi s’entraîner avant Pâques!! smiley lapin Lire la suite »

 

photo 1-5

 

°

Sablés de l’avent 2013

Featuring coconut & cinnamon & cocoa

°

Il semblerait que je me sois encore lancée dans quelque chose qui me dépasse…

Il y a quelques années, j’ai entrepris une des quêtes dont on ressort forcément différent. On ne sait pas combien de temps cela prendra, ni ce que l’on devra traverser, ni même si l’on en ressortira victorieux. Mais, humble face à la tâche, on s’y attelle.

Coûte que coûte.

Concernant LA recette de muffins, MA recette de muffins, je cherche encore. Le chemin s’est avéré semé d’embûches, de désillusions, en témoignent ces quelques reliques du passé.

°

°

Et voilà que les cookies me jouent le même tour perfide. L’air innocents, trop faciles? Et pourtant… Inaccessibles?

Mais ayant survécu aux violents orages de la veille, je me sens invincible. Prête à relever n’importe quel défi!

°

°

Technique

Pour ceux-ci, j’ai utilisé la recette suivante.

J’ai ajouté des raisins secs. J’ai mis une grosse pincée de levure et 120g de beurre au total (pas de margarine). Voilà pour les modifications.

Pour la cuisson, j’ai cuit par plaque. J’ai étalé (à la main) la pâte à cookie, appliqué mon tampon. A la sortie du four, j’ai dégainé mes découpoirs. L’avantage de cette méthode c’est que l’on peut faire toute forme, toute taille, sans se soucier de la différence de cuisson, et du coup, par forme, les cookies ont tous la même taille. L’inconvénient c’est que les bords ne sont pas nets (surtout avec une recette contenant des flocons d’avoine, et des raisins secs…).

Si c’était à refaire, j’appliquerais du jaune d’oeuf pour mettre en valeur un plus le motif du tampon.

Enfin pour napper les cookies, j’ai fait fondre le chocolat (lait/miel pour moi) au bain marie (en posant le cul de poule en inox sur ma casserole d’eau bouillante), en ne dépassant pas 45°. Et j’ai trempé le dessous des cookies. J’ai retiré l’excédent avec une spatule.

Pour les puristes, suivez les indications de tempérage du chocolat, qui apportera une jolie brillance. Pour ça, utilisez un chocolat de couverture, car il contient suffisamment de beurre de cacao.

°

Le monkey bread, découvert chez Bia, c’est une brioche caramélisée à la cannelle. Et c’est bon.

°

°

En voyant la photo, on se dit que c’est du béton, qu’il faut un marteau piqueur pour prendre une part, que ça pourrait être une épreuve de Kho Lanta.

Et pourtant, c’est d’un moelleux absolu. C’est, bien sûr, grâce à mon savoir faire, ma MAP, et 32 tonnes de beurre.

°

°

Quelques minutes après la sortie du four, c’était déjà le désastre.

Alors si vous voulez vous aussi prendre 3 trois kilos avant l’hiver (vite! il arrive à grands pas!), vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Ces temps-ci sont chargés. Entre les changements de rythme, les apéros, le jardinage – de balcon mais tout de même, regarder les fraises pousser en se demandant s’il y en aura assez pour faire une salade de fruit, ça prend du temps -, et, bien sûr, la déclaration d’impôts, eh bien je n’ai pas vu le temps passer ces dernières semaines.

Heureusement, j’ai pu compter sur Lui pour faire…

°

°

une forêt noire. Enfin réussie!

Personnellement, je me suis occupée de râper les copeaux de chocolat. Oui, comme ça, on pourrait à une tâche subalterne… Mais je vous mets au défi de râper quelque chose comme 120g de chocolat sous une chaleur écrasante.

Ah tout de suite, on mesure mieux l’ampleur de la tâche hein!

°

°

Libre interprétation de cette super recette

faite en un jour, avec une nuit de repos au frais

Elle est moelleuse, onctueuse, la chantilly se tient même sans chantilly fix, enfin bref, ça se mange sans faim!

°

Des rondelles de pommes dans une pâte à beignet. J’avais jamais testé, mais c’est très bon.

Et je ne pensais pas, mais la pomme a le temps de cuire! Résultat : c’est hyper fondant… ils n’ont pas fait long feu.

°

La recette de la pâte à beignets, je l’ai trouvée chez Eol :

10cl d’eau

50g de beurre

140g de farine

2 CS de sucre

3 oeufs

du sucre glace

La suite de la recette, c’est par ici, ou par là.

Après, j’ai coupé 3/4 pommes en rondelles et ai trempé les rondelles dans la pâte avant de les frire.

°

Et ne vous inquiétez pas pour l’apport calorique de la recette, parce que j’ai L’ultime astuce* pour qu’ils ne passent pas par la case stockage : briefer votre pâte à beignet, mais attention, avant qu’elle ne plonge dans le bain de friture, sinon ça sert rien. Eh oui.

Donc vous lui faites bien comprendre qu’elle dore grâce à l’huile mais c’est tout. Elle ne peut pas l’embarquer en sortant de la poele! (en se mettant à sa hauteur, comme Super Nanny nous l’avait appris) (ah oui et autre conseil : appliquer cette astuce de préférence seule dans votre cuisine. Et à voix basse, on sait jamais) (et aussi en faisant des squats et en soulevant un pack d’eau dans chaque main, y parait que ça marche mieux)

Bon appétit!

* scientifiquement controversée… mais bon la science, la science, elle explique pas tout quand même…

°

J’ai commencé à en voir sur des blogs d’outre-Atlantique.

Puis, elle m’a tenté en me montrant les siens…

Et ça m’a fait craquer, il fallait que je tente de toute urgence!!!

°

Après avoir pris conseil, je me lançais donc dans la confection de popcakes.

La base : un gâteau au yaourt.

Comme j’avais des  bananes qui flétrissaient dans la corbeille à fruits, je les ai incorporées. Et pour donner encore un peu plus de relief, j’ai cherché un ultime élément à ajouter à ma génoise : des graines de sésame.

Mais en toute logique, ces accords là méritaient bien du chocolat, non?

Et si je me souviens bien, c’est à peu près à ce moment que tout à basculer. Adieu popcakes… Bonjour divagations culinaires…

°

°

Base  : gâteau au yaourt avec 2 bananes écrasées à la fourchette ajoutées à la pâte, et des graines de sésame. Une fois refroidie, j’ai coupé cette génoise en deux.

J’ai préparé une mousse au chocolat avec 4 oeufs et 160g de chocolat. J’ai posé un disque de génoise au fond d’un cercle pâtissier. Je l’ai tartiné de mousse. J’ai laissé prendre 1h au frigo. J’ai refait la même mousse, posé mon dernier disque de génoise, et tartiné de mousse. Et rebelote au frigo.

°

°

C’était bon

😀

°

musique : Sara Schiralli – Don’t miss what you never had

°

Un petit dessert vite fait, plutôt bon, peu sucré (surtout quand on a mis qu’un sachet de sucre vanillé…).

Ingrédients pour 6 petits flans :

50cl de lait

2 oeufs

50g de Maïzena

40g de sucre vanillé (ou 1 sachet pour un dessert peu sucré)

30g de sucre en poudre

1 gousse de vanille (ou de la poudre de vanille)

La suite de la recette, c’est là!

°

°

3 propoints la part si l’on suit ma modif fortuite avec seulement un sachet de sucre vanillé.

Pour être raccord avec les bêtisiers qui pullulent à la télé en fin d’année, voilà mon « worst of 2010 ».

Dans la catégorie « C’est beau, mais c’est tout », je récompense mon bavarois ci-dessous. Je l’ai fait à l’agar-agar, mais ça ne m’a pas plu du tout. Ni la texture, ni le goût.

°

°

Dans la catégorie « C’est bon, mais c’est dur », je demande le gâteau renversé aux citrons. Caramel trop dur = pas présentable pour des invités!!!

°

°

Dans la catégorie « C’est bon, mais c’est moche », la charlotte au chocolat et aux poires.

°

°

Et la palme 2010 revient à l’immangeable cupcake à la vanille. En voulant relever le goût de la pâte, j’ai incorporé trop de sel, le glaçage avait un goût de beurre très prononcé (je n’aime pas le goût du beurre), et puis ils ne ressemblaient à rien, faut être honnête!

°

°

On est d’accord?.. Je vous épargne les recettes hein… 

°

Bon réveillon à tous et à toutes!


Quand je découvre quelque chose qui me plaît, ça peut vite virer à la passion… Ce doit être une question de tempérament?!

Bref, alors voilà, après avoir bavé devant les recettes d’Eryn, sans prendre le temps de réaliser l’une d’entre elles pendant des mois (!), je me retrouve à en faire à la chaîne… allez comprendre.

Cette fois, c’est le moelleux au caramel qui m’a attiré. Question de placard, puisque j’avais pas grand chose qui aurait pu faire office de garniture pour un autre dessert.

°

°

La recette c’est par là

Verdict?

Alors déjà, j’ai réussi un caramel, et même une sauce au caramel! Ce qui est tout de même à souligner, tant c’est rare. Ca a commencé par fondre, puis… ça a recristallisé!..

Donc après un détour sur internet pour crier ma détresse à l’oreille de google, deux gouttes de vinaigre de cidre, et réaction immédiate!!!! Caramélisation!!! Donc voilà a priori le secret 🙂

Ensuite, je voulais 4 moelleux, donc j’ai respecté les proportions. Ca m’en a donné 7… Mes moules à muffins sont certainement 2 fois plus petits que les siens.

Heureusement ceci dit, parce que ça donne quand même 7 propoints par « mini moelleux ».

Et le plus important, pour ce qui est du goût… c’est pas mal. La prochaine fois, j’ambrerai plus mon caramel parce que je trouve ça manque de … profondeur. Mais pas mauvais du tout cette petite recette.