Archives des articles tagués recette

tiramisu florentin2 Lire la suite »

Ces temps-ci sont chargés. Entre les changements de rythme, les apéros, le jardinage – de balcon mais tout de même, regarder les fraises pousser en se demandant s’il y en aura assez pour faire une salade de fruit, ça prend du temps -, et, bien sûr, la déclaration d’impôts, eh bien je n’ai pas vu le temps passer ces dernières semaines.

Heureusement, j’ai pu compter sur Lui pour faire…

°

°

une forêt noire. Enfin réussie!

Personnellement, je me suis occupée de râper les copeaux de chocolat. Oui, comme ça, on pourrait à une tâche subalterne… Mais je vous mets au défi de râper quelque chose comme 120g de chocolat sous une chaleur écrasante.

Ah tout de suite, on mesure mieux l’ampleur de la tâche hein!

°

°

Libre interprétation de cette super recette

faite en un jour, avec une nuit de repos au frais

Elle est moelleuse, onctueuse, la chantilly se tient même sans chantilly fix, enfin bref, ça se mange sans faim!

°

Des rondelles de pommes dans une pâte à beignet. J’avais jamais testé, mais c’est très bon.

Et je ne pensais pas, mais la pomme a le temps de cuire! Résultat : c’est hyper fondant… ils n’ont pas fait long feu.

°

La recette de la pâte à beignets, je l’ai trouvée chez Eol :

10cl d’eau

50g de beurre

140g de farine

2 CS de sucre

3 oeufs

du sucre glace

La suite de la recette, c’est par ici, ou par là.

Après, j’ai coupé 3/4 pommes en rondelles et ai trempé les rondelles dans la pâte avant de les frire.

°

Et ne vous inquiétez pas pour l’apport calorique de la recette, parce que j’ai L’ultime astuce* pour qu’ils ne passent pas par la case stockage : briefer votre pâte à beignet, mais attention, avant qu’elle ne plonge dans le bain de friture, sinon ça sert rien. Eh oui.

Donc vous lui faites bien comprendre qu’elle dore grâce à l’huile mais c’est tout. Elle ne peut pas l’embarquer en sortant de la poele! (en se mettant à sa hauteur, comme Super Nanny nous l’avait appris) (ah oui et autre conseil : appliquer cette astuce de préférence seule dans votre cuisine. Et à voix basse, on sait jamais) (et aussi en faisant des squats et en soulevant un pack d’eau dans chaque main, y parait que ça marche mieux)

Bon appétit!

* scientifiquement controversée… mais bon la science, la science, elle explique pas tout quand même…

Quand je découvre quelque chose qui me plaît, ça peut vite virer à la passion… Ce doit être une question de tempérament?!

Bref, alors voilà, après avoir bavé devant les recettes d’Eryn, sans prendre le temps de réaliser l’une d’entre elles pendant des mois (!), je me retrouve à en faire à la chaîne… allez comprendre.

Cette fois, c’est le moelleux au caramel qui m’a attiré. Question de placard, puisque j’avais pas grand chose qui aurait pu faire office de garniture pour un autre dessert.

°

°

La recette c’est par là

Verdict?

Alors déjà, j’ai réussi un caramel, et même une sauce au caramel! Ce qui est tout de même à souligner, tant c’est rare. Ca a commencé par fondre, puis… ça a recristallisé!..

Donc après un détour sur internet pour crier ma détresse à l’oreille de google, deux gouttes de vinaigre de cidre, et réaction immédiate!!!! Caramélisation!!! Donc voilà a priori le secret 🙂

Ensuite, je voulais 4 moelleux, donc j’ai respecté les proportions. Ca m’en a donné 7… Mes moules à muffins sont certainement 2 fois plus petits que les siens.

Heureusement ceci dit, parce que ça donne quand même 7 propoints par « mini moelleux ».

Et le plus important, pour ce qui est du goût… c’est pas mal. La prochaine fois, j’ambrerai plus mon caramel parce que je trouve ça manque de … profondeur. Mais pas mauvais du tout cette petite recette.

Noël = Pain d’épices, non? En tous cas pour moi, c’est sûr.

Miam le pain d’épices au p’tit-déj, miam le pain d’épices en dessert, miam le pain d’épices au goûter 😀

J’en avais fait l’an dernier, et c’était pas mal du tout je dois dire. Mais bon, j’ai eu envie d’essayer une nouvelle recette. Pour être honnête, je croyais que la recette était longue à faire 😀

°

°

J’ai donc testé la recette d’Eryn et j’adore! La texture est tout à fait celle que je recherchais. Pour les proportions, j’ai adapté la recette à mon moule de 16 cm * 8cm, en utilisant 2/3 des ingrédients prévus par Eryn.

Rien que pour me faire mentir… Les voilà les whoopie pies à ma façon!

Ce qui m’a motivée, c’est le concours Ô délices, nommé « à vÔs casserÔles! Petits biscuits de Noël ».

Et donc ça donne ça :

°

Recette!

Spritz =

375 g de farine

+ 125 g de beurre

+ 125 g de sucre

+ 1 oeuf

+ 1 sachet de sucre vanillé

+ 1/2 sachet de levure

On mélange tout.

Après, essayer de faire des ronds en réalisant des spirales à la poche à douille, mais comme ça marche pas, en essayant à la seringue à patisserie, mais comme ça marche pas, en formant des boules dans ses mains, et les aplatir. En faire une 30aine environ.

Enfourner le tout dans un four préchauffé à 180°C pendant 8/10 minutes. Les Spritz doivent rester blanc pour garder leur fondant ( mmmhhh 🙂 )

Ensuite pour les garnitures, j’ai utiliser 2 recettes différentes :

* La recette pour le lemon curd, trouvée ici. Pour les proportions, j’ai tout divisé par 3, et il en restait encore pour qq tartines le matin 😀

* La recette chocolat épicé trouvée ici. Juste la garniture hein.

°*°

Après la découverte tardive des cupcakes, le déni des macarons, je devrais naturellement être en train de préparer des whoopie pies à la chaîne, pour une fois au moins être dans la tendance… Mais non, moi je ressors les bons vieux sablés 😀

°*°

°*°

Eh bien au moins, on est sûr du résultat, une merveille fondante!!

La recette c’est encore une fois par là.

°

Pour l’esthétique, on repassera, j’ai pas pensé au coupe génoise sur le moment. Mais c’est pas grave parce que le napolitain home made (ne ressemble pas du tout au napolitain industriel par contre) c’est bon!

La recette ici

Si je dois le refaire, je mettrai plus de cacao dans la pâte de cacao. Je crois que j’avais fait au pif, et pourtant je le sais : il faut suivre les recettes!

°

80g de noix de coco rapée + 60g sucre + un blanc d’oeuf monté en neige =

°

°

Pour la cuisson, c’est 180° pendant 10 à 15 minutes.

°

°

On laisse refroidir. Perso je les conserve au frigo.

J’adoooooore

°

Cette association, on l’a vu partout. J’ai donc aussi tenté le mélange… et je suis déçue! Enfin surtout de moi-même.

Car, non, je n’ai pas reçu d’une fée le talent de la mesure du jus de citron au pif. Et oui, j’en ai mis trop en ne suivant pas la recette. Pas bien.

°

°

La recette est tirée de ce livre :

°

Et l’on retrouve la recette (à suivre! Si si, sur les autres blogs, les gens sont conquis, je ne suis pas un exemple, ou plutôt celui qui confirme la règle, ok, ok, je sors de cette parenthèse!!) par ici