sac a langer des meres taupes°

Je m’apprête donc à devenir tata (Yeahhh :) ). Je ne sais pas encore ce que ce statut induit, alors au cas où, j’ai :

  • repris le jogging hebdomadaire
  • rangé mes placards
  • mangé des pommes tous les jours.

Et pour la futur maman, j’ai cousu un sac à langer. Elle pourra y loger des pommes et des baskets, mais j’ai espoir qu’elle trouve meilleur usage de l’objet en question.

;)

°

Sac à langer d’après le tuto des mères taupes

Popeline, toile et passepoil, Cousette – Mercerie diverse, Eurodif

°

Modifications :

  • J’ai réduit les proportions du sac, parce que j’ai eu pitié du dos de ma belle-soeur. Espérons tout même que ce soit suffisant;
  • J’ai ajouté des bandes qui cachent les coutures des anses, car je préfère nettement ne pas voir ces coutures croisées;
  • J’ai fait disparaître la poche avant, parce que je ne voyais pas comment la coudre, sans que ça ne finisse en carnage de finitions;
  • A l’intérieur, j’ai réalisé une poche plaquée au lieu d’une poche zippée.

°

sac a langer interieur

 

Vue, floue, de dedans, featuring une couche, et un bout de basket

°

Mais sinon, ce sac, il ne fait pas une super base pour sac de sport, de week-end, de musique (si l’on joue de la flûte à bec)?

 

Image 9

blouse venue, photo du magazine

°

Vue ici, c’est la blouse Venue qui m’a fait craquer pour le petit dernier des magazines de couture, le magazine La Maison Victor.

Mais les explications m’ont laissée quelque peu perplexe. C’est un magazine néerlandais il me semble, et les explications en français ne sont pas toujours limpides.

Je voulais absolument réussir à retrouver l’effet double patte de boutonnage trop mimi que l’on aperçoit sur la photo, mais c’était pas gagné…

Parce que, euh, la patte de boutonnage expliqué par Google Traduction… Comment dire?! D’un coup, j’ai envie de relire ma Burdathèque, rien que pour le plaisir.

(Burda, je te le dis, je ne critiquerai plus tes explications. Plus jamais.)

°

La photo m’a quand même permis de bricoler un truc.

Alors, tout de suite, ma version du casse tête chinois :

patte venue 1

vue endroit, 1er pliage2014-03-03 21.17.14
vue endroit, 2ème pliage

2014-03-03 21.15.56

vue envers, dernier pliage

°

Y a plus qu’à espérer que ça fasse le job maintenant! (parce que ça ne correspond pas du tout au schéma…)

unnamed (1)

°

On ne rigole plus, en ce moment, sur la blogo. Oui, car l’heure est grave. L’heure est au… Bilan.

Le TWP a pris ses quartiers dans la blogosphere, dans nos dressings, dans notre inconscient.

Et moi aussi, je suis atteinte. Je sais maintenant que je suis une mutante. Une mutante mi-voluptueuse, mi-absolue. Je fais des recherches compulsives sur quelles couleurs doivent composer ma garde-robe, quels patrons choisir, quelles pièces associer.

Mais avant de se prendre au sérieux (…), une petite mise à jour.

Technique

2014-02-28 18.07.01 (2)

° Tissu Mathûvû, Lyon - cordelettes, mercerie rue Raugraff, Nancy – Patron Burda juin 2011 106B °

Modif : 

J’ai cousu deux cordelettes satinées noires au point zig zag, de deux diamètres différents.

Débrief :

Bien que très souvent porté (j’adore l’imprimé!), ce top est trop court. Et je fais moins d’1,60m! La prochaine fois je le rallongerai, car c’est un très bon basique. Et l’avantage, c’est qu’il demande très peu de tissu.

°

A venir : la blouse venue, so TWP ;)

unnamed°

Les apparences de Gillian Flynn

Un paletot Phildar

 

 

photo 1-5

 

°

Sablés de l’avent 2013

Featuring coconut & cinnamon & cocoa

°

°

M comme Midinette

°

Je pensais encore attendre un peu avant de revenir sur ce blog (1 an et 2 mois ce n’est pas assez long comme pause), mais j’avais envie de partager cette cousette.

°

Technique

2013-09-17 11.34.05°

M comme Midinette – Tissus : Lamé or, ma petite mercerie – Doublure Léopard, Mondial tissus

°

Je n’ai apporté aucune modif à cette jupe.

Mais j’aurais dû.

Parce que là c’est ras la fouf’, manque plus que le porte jarretelle apparent, et le soutif à paillettes en guise de haut, pour vraiment rivaliser avec Christina au concours de Miss Vulgarity.

(Enfin la Christina de l’année dernière, parce que depuis elle n’a mangé que des courgettes, et rentre de nouveau dans son corset Moulin Rouge).

Et bien sûr, j’aurais dû prendre une taille au dessus. Après vérification, je me suis rendue compte que j’avais coupé un M comme Marie, au lieu d’un L comme 42 que je fais réellement. Flûte.

Pour finir, je vous mets un lien méga utile pour les fermetures éclairs super grosses, que l’on souhaite coudre sur un tissu hyper épais, impossibles à bâtir : clic ici.

Merci encore Vanessa :) Tu as sauvé la jupe dans laquelle je ne rentrerai peut être jamais, mais que je suis bien contente d’avoir fini.

°

Bisous! A relativement bientôt!

°

écharpe cadeau homme perfection bergère de france

Je tiens à remercier la blogosphère, sans qui l’envie de me lancer dans 2m de côtes en jerseys avec 2 couleurs de fils ne me serait jamais venue à l’esprit. Je remercie également la sncf, et les longs trajets que l’on a partagés, sans oublier, les 6 saisons de Lost, sans qui ce projet n’aurait été possible.

Eh oui, il m’a fallut tout ça, et bien plus encore, pour venir à bout d’une écharpe. En même temps, une tortue en couture vaut bien un escargot en tricot, je m’en serais douté.

Car pour les non initiés, précisons qu’une tortue se meut en moyenne à 0,25km/h, alors qu’un escargot se déplace à une allure frôlant les 0,005km/h. Notons tout de même que sa cousine la limace peut toujours courir pour atteindre la prochaine borne kilometrique, puisqu’elle ne voyage qu’à 0,002km/h. Comme quoi, il y a toujours pire.

De toutes façons, loin de moi l’idée de me mesurer aux canards sauvages (95km/h) qui peuplent la blogosphère tricotesque.

Mais ne nous méprenons pas, ceci n’est pas un documentaire animalier. Le propos est bien cette écharpe tombée de mes aiguilles, selon l’expression consacrée, au cou de mon bien aimé…

Enfin pas encore à son cou. Il n’en veut pas. Soit disant, on ne va pas aller au ski en plein mois de juillet, moi je demande à voir…

La voilà donc à mon cou :

°

Technique

Laine Bergère de France perfection, coloris Gnou et Bison, ça ne s’invente pas.

7 (ou 6? je ne suis plus sure) pelotes Gnou et 2 Bison.

On commence par monter 8 mailles noires, 16 beiges, et 52 (j’aurais dû en faire 56 plutôt) noires. On fait des côtes 2/2 pour le noir, puis 1/1 en beige.

Et voilà! Ceci pendant environ 2,2m.

Variante : Vous pouvez vous tromper au rang 23, 85, 86, 129, etc., pour donner le petit cachet home made, si appréciable.

:D

°

Les tutos (très) utiles pour les débutantes :

monter des mailles

tricoter 2 couleurs

faire des cotes 1/1

faire des cotes 2/2

rentrer les fils

°

Mais une question nous vient tous à l’esprit…

Qui du gnou ou du bison va le plus vite?

°

°

EDIT : Incroyable, j’ai retrouvé la fonction de newsletter pour le blog (ainsi que les catégories, et le nuage de tag). C’est tout en bas de la page que ça se passe désormais.

Attend, mais je viens de penser à un truc…

Si on fait le calcul, cette tunique est la 3eme "blouse" de l’année, elle correspond donc à celle de mars. Et étant fin juin, soit la moitié de l’année…

Ah oui, oui, je suis à la bourre pour les 12 blouses de 2012.

:)

°

°

En tous cas, avec ce nouveau top,  je comprends (enfin) l’expression de Christina "pas de rayures horizontales sur les filles rondes". Je croyais que c’était une coutume locale, que ça ne s’appliquait qu’aux brésiliennes quoi.

Eh bien non, non, non, mesdemoiselles, mesdames, j’ai testé pour vous l’effet +6,300kg sans toucher à un gâteau au chocolat!

°

Allez, passons aux réjouissances!

;)

°

Technique 

°

Tunique B – Fait Main Décembre 2011

Réalisée en jersey du marché du lundi à Lyon presqu’île, coupon donné! par un gentil commerçant.

J’ai choisi de tailler les froufrous dans le biais d’un satin noir, ce qui avec le recul n’était pas une très bonne idée. Le droit fil aurait été largement suffisant.

°

Alors modifs :

  1. J’ai recousu une bonne partie de l’emmanchure. Pas que ça me dérange que l’on puisse me faire une échographie abdominale sans enlever mon T-shirt, pfff tu parles, non, c’est un choix purement stylistique…
  2. J’ai froncé la couture des épaules. Avec le tombé du jersey, ça ne rendait rien du tout sinon.
  3. J’ai cousu une sorte de patte noire sur le devant pour mettre en exergue le motif marin.
  4. Je n’ai pas posé de bouton à l’arrière, juste un clou pour tenir tout ça.

°

°

Voilà rien de compliqué en soi. Je me demande ce que ça donnerait tout en satin, si ça tombe mieux.

 

Je vous remets le lien pour la couture du jersey.

°

Je vous laisse avec mon gros coup de coeur, Cold Specks, The Mark :

°

 °

Bisous à vous qui passez par là!

Si comme moi, vous suivez le blog de Mélanie en sous-marin (ou en bateau), vous avez sûrement été touchée par son témoignage de ces derniers jours.

Je relaie donc une super initiative d’Anaïk pour la soutenir et l’encourager ces prochains mois, qui nous le savons ne seront pas une partie de plaisir.

Alors si vous voulez apporter de l’eau au ruisseau pour qu’il devienne rivière, plus d’info .

A bientôt!

Tellement écoutée… Angus&Julia Stone – paper aeroplane (2007)

°

J’ai sorti mes clous de leur planque. J’ai perdu plusieurs fois le même ongle. J’ai mis des bordures de dentelle et de pompons aussi. Ca ne va pas ensemble. J’ai adoré ce jersey en faisant l’ourlet. L’ai détesté en faisant la bordure d’encolure. J’ai mis du temps à la faire. J’ai mis du temps à la mettre en ligne…

°

12 blouses en 2012

°

Technique

Burda 2010 – T-shirt 129

Très simple puisque 3 pièces seulement.

Hyper ample. Encore plus que d’habitude. Pour un rendu proche de celui du magazine, tabler sur 2 tailles en dessous de sa taille habituelle à mon avis.

Pour coudre l’encolure

Pour coudre du jersey

°

°

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.